AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 les anges déchus, les gens déçus.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Teddy Ober-Perry
bad teddy bear
avatar

Messages : 51
Pseudo : grimm.
Avatar : irons, gentle heart.
Emménagement : 01/12/2016
Statut : "my love is a pair of scissors i kept begging you not to run with."
Job : watchmaker at the family workshop, full-time bro.

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité: ♟♟♟ / booked.

MessageSujet: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 0:46


theodore ober-perry
(i was an atheist until i realised i am god)
-- -- -- -- -- -- -- -- --
âge: vingt-sept piges - cet âge là, légendaire, maudit. ça va trop vite, ça défile, ça lui fout les jetons. woody allen a écrit "la vieillesse, c'est pas si mal, quand on pense à l'alternative", mais peut-être que c'est james dean qui avait raison. live fast, die pretty. date et lieu de naissance: il est né un douze juin, le nounours, dans l'écrasante chaleur de l'alabama - son berceau et sa tombe. il a essayé, pourtant, de se barrer. de mettre autant de miles que possible entre lui et hazel springs. faut croire qu'il a un élastique autour de la taille : un pas de plus, un pas de trop, et la ville l'a ramené à elle à toute blinde. à hazel springs depuis: toujours, ou quelques mois. tout dépend d'à quel teddy vous posez la question. quatre piges loin de ce trou. suffisamment pour enterrer le sudiste au sourire solaire. suffisamment pour avoir abandonné le teddy en couleurs et s'être façonné une personnalité en noir et blanc.  occupation: parce que c'est de père en fils, parce qu'on ne lui a jamais réellement laissé le choix et qu'il a longtemps cru que ça le comblait, teddy est horloger, oeuvrant dans l'atelier de son père. chirurgien des détails, il pénètre dans les rouages, se fraie un chemin à travers les failles, répare les pièces défectueuses avec une délicatesse proche de la religion. son rêve, pourtant, depuis tout petit, c'est d'être architecte. il a le diplôme pour le prouver, pas très prestigieux, obtenu par correspondance après de longues années d'effort. son but, en se barrant à seattle, c'était de laisser derrière les attentes de la ville, de ses parents, d'embrasser ses rêves. mais il est couillon, teddy, il avait peur de se planter, de réaliser qu'il était mauvais à ce qui le faisait vibrer, alors il a fait de tout, il a été serveur, videur, vendeur, livreur – mais il n'a jamais été courageux. statut, orientation sexuelle: il aime les filles, teddy. soi-disant. ce qu'il aime réellement, c'est la douleur. c'est les regrets, c'est les cris, c'est les flash-backs, c'est les draps des inconnues ou de celles qu'il connait trop bien. c'est les erreurs, c'est les baisers fiévreux, c'est l'impression d'être vivant et de rejeter celui qu'on voulait qu'il soit. à propos d'hazel springs: teddy ober-perry, la coqueluche, celui que la ville aimait tant, le golden boy qui représentait l'idéal de ce bled, de cette amérique profonde : l'homme blanc hétéro, dents blanches et mains agiles, qui gagne sa croûte à la sueur de son front, aime ses parents et protège ses soeurs. il s'est barré, golden boy. il y a quatre ans. et il n'est jamais revenu. car ce nouveau teddy, il en a rien à foutre, du regard de la ville, de ses traditions surannées, d'être la parfaite mascotte. il est juste ici parce qu'il faut bien être quelque part. traits de caractère: intuitif, flegmatique, séducteur, hypocrite, loyal, réaliste, sûr de lui, attentif, charmeur, rusé, cartésien, protecteur, généreux, passionné, impulsif, faux, cynique, sarcastique, moqueur, vif, esthète, charismatique, rancunier, jaloux, rentre-dedans, persévérant, indépendant, observateur. groupe: cowboys.

( walk under the moonlight )
TOP. theodore ober-perry. ses initiales, trois lettres comme une promesse. comme une grosse blague surtout. top-notch, cherry on top, top of the world, en grandissant, les surnoms étaient légions. collant si merveilleusement à sa belle gueule, à ses bonnes notes, à son sourire impeccable. top, bon en tout, dangereux en rien. top, le mec sûr. top, celui qui portera le sac de courses de ta tante et demandera à ton grand-père comment va sa prothèse de la hanche. top, que tes vieux adorent car il ramène toujours ta sœur six minutes avant son couvre-feu – et qu'ils ignorent qu'il se l'est tapée à l'arrière du pick-up. top, ce connard de top. peut-être que c'est ça, qui l'a poussé de l'autre côté du ravin. cette putain de prédestination – cette perfection impossible à fuir, car elle a façonné son identité, car il s'est toujours identifié à elle. la religion. c'est comme ça, chez les ober-perry. les parents ne poussent à rien, tout le monde est accepté and all that crap, mais il est lourdement conseillé d'aller à l'église. et il y est allé, teddy. pendant si longtemps, il est allé s'aplatir le cul sur les bancs inconfortables. alors qu'il ne croit en rien, ni en dieu, ni en la vie après la mort. ni en toi, ou en lui-même. alors qu'il n'a jamais cru en rien. c'est un amoureux de la science, teddy, épris d'un nihilisme réconfortant. on va tous crever, et plus tôt que prévu. on va tous finir poussière. quelques atomes qui retournent à la croute terrestre. alors fume cette clope, bois ce verre, embrasse cette fille, saute de cette falaise. car quelques atomes n'ont aucune importance. car t'es personne. c'est être bien narcissique que de se croire significatif. il y est allé, à l'église, car c'est ce qui était attendu de lui. sans se poser de questions. et quand les gens fermaient les yeux pour prier, il rivait les siens sur le plafond, traçait des formes sur sa cuisse, du bout de l'index. la structure de la charpente. le visage de sa sœur. les arabesques des bruits étouffés. c'est sur ces bancs qu'il a fini par comprendre que s'il aimait tant ce lieux, c'est pas parce qu'il était chrétien. c'est parce qu'il était poète. les mensonges. teddy, c'est l'hypocrisie, la mauvaise foi, les apparences. s'il se ment à lui-même, c'est simplement car il s'imagine que ça justifie de mentir aux autres. s'il flirte, s'il charme, s'il enlace, c'est pas par amour de l'amour. il s'en fout des femmes, il n'y en a jamais eu qu'une. mais il a besoin de s'assurer qu'il plait, car il a peur du changement, du passage du temps, de la solitude, de vieillir. o my america! my new-found-land. culture superficielle qui célèbre la jeunesse, la placarde à chaque coin de rue, te vend la chirurgie plastique comme un concept. il a peur de gâcher sa 'fleur de l'âge', il a peur de la certitude que malgré tous ses efforts, il finira un jour comme son père, petit tas de regrets sur un lit d'hôpital. tout ce qu'il espère, dans le fond, c'est laisser un joli cadavre. l'hyposommeil. il n'a jamais vraiment dormi, teddy. il ne connaît pas le bonheur simple de se laisser mourir chez morphée, de s'absenter quelques heures de la réalité, de la terre, de son corps. il est né comme ça, maudit au berceau d'un problème chronique de sommeil trop léger. il ne s'abandonne jamais totalement à ses draps, il n'y parvient pas. une partie de son conscient reste alerte. d'où les cernes. d'où la fatigue. d'où le regard distant, insaisissable, au réveil. toi aussi, tu ferais cette tête, si tu te souvenais presque à le perfection de chaque traumatisme ayant eu lieu dans tes rêves, chaque folie, chaque élément étrange, chaque mise en scène nocive. si tu te rappelais, au petit matin, tout ce que tu as vécu, cette nuit, tout ce que t'as connu, tout ce que t'as perdu. c'est pour ça qu'il ressent un tel besoin, paraissant anormal à ceux à qui il n'offre pas la vérité, de dormir accompagné. certes, chaque bruit, mouvement, respiration profonde le réveille, l'agite. mais il préfère ça qu'être réanimé par un plancher qui craque, une sirène au loin, l'eau dans les tuyaux. car, lorsqu'il dort auprès d'une silhouette, il y a ce calme sur leur visage, cette régularité dans les poumons – et par mimésis, teddy se prend au jeu, ferme les paupières. et dort enfin, dort un peu. fairwood. deux syllabes, et toute une existence. cinq vies dans cette maison coloniale, épaisse, branlante. bien plus, si on compte celles qui n'y sont plus. un porche qui fait tout le tour, un jardin élégant, des escaliers bruyants et de la peinture criarde, quoi qu'elle aie commencé à s'écailler sérieusement. des centaines de mètres carrés de planchés vernis, de bibelots familiaux vaguement sentimentaux. cette résidence qu'il a toujours connue descend du côté maternel, les perry, et est censée y rester. mais quand il regarde autour de lui, teddy, il voit la dynastie disparaître. car dans le fond, hazel springs, c'est un caveau, c'est le passé, c'est usé par le soleil. il a du mal à imaginer ses sœurs s'emmurer ici, parfaites petites femmes domestiques à l'instar de leur mère. il imagine bianca artiste, globetrotteuse, éprise du bout du monde. il voit lyssa à new york, à san francisco, à chicago, rire aux éclats et changer le monde. et lui, il ne se voit pas. mais pas ici, c'est certain. il ne sait pas s'il l'aime ou la déteste, cette maison. trop grande pour trois gamins rendus presque orphelins par les circonstances, trop petite pour l'amas de rêves, d'ambitions, d'espoirs qui s'y enchevêtre. le seul endroit où il se sent chez lui, et où, pourtant, il aurait voulu ne jamais revenir. la science. il aime pas la superstition. il déteste l'ésotérique, crache sur le mystérieux. esprit absolument cartésien – évite de lui demander quel est son signe du zodiaque et, lorsqu'il t'envoie à la merde, répondre "pff, ça c'est bien une réaction de taureau". amoureux de la physique, de la biologie, de darwin et du tangible, teddy remercie tous les jours ce destin en lequel il ne croit pas de l'avoir fait naître d'un couple qui, certes, chrétien, a la décence de ne pas être créationniste. au pied de son lit s'empilent les traités de vulgarisation, de chimie, d'évolution. personne ne comprend sa virulence, son scepticisme agressif. personne n'entend pourquoi il ne peut pas simplement 'lâcher le morceau', laisser les gens à leurs croyances farfelues. et lui, il ne comprend pas comment on peut avoir la lâcheté de vouloir trouver des réponses dans les étoiles. farrah. et quand il y pense, durant ses ô combien nombreuses insomnies, il lui est reconnaissant. de l'avoir foutu en l'air, de lui avoir rendu ses entrailles déchirées, piétinées, émiettées. il l'avait pourtant tellement désiré, qu'elle s'installe entre ses bras, qu'il gardait continuellement serrés autour de sa taille, que ce soit pour l'allonger sur les draps ou la retenir quand elle tentait de s'échapper, hurlant telle une furie. et il la déteste, désormais, certes, il lui en veut. mais elle lui a fait un putain de cadeau, farrah. car il y a quelque chose de tellement satisfaisant dans la certitude d'avoir déjà connu son grand amour, et de l'avoir perdu. il ne court plus après les sentiments, après les jolis mots et les expériences vraies, profondes. il n'en a plus rien à foutre, de tomber amoureux. il sait désormais se contenter de se noyer dans de longs cheveux, il sait se nourrir des gémissements étouffés contre son épaule. car il sait ce que signifie l'alternative, celle de l'attachement, du visa à durée indéterminée. il sait quel sacrifice il faut être près à faire. cette passion dévorante, inflammable, que tout le monde cherche, désire, espère, il l'a déjà connue. il l'a bue jusqu'à la lie. voilà donc une chose à barrer sur sa bucket list, entre "voir la patagonie" et "apprendre l'italien" : trouver le grand amour. check. le dessin. le graphite sur les doigts, sa grâce rédemptrice. il a toujours aimé les formes, teddy. celles des femmes et celles des cathédrales, celles des cyprès et celles des astres. il a toujours aimé les dessiner. deux dimensions lui suffisent, il serait si heureux à vivre sur un bout de papier. il inscrit des formes partout, sur chaque surface plane. des infinités de rouages cliquetants, les édifices qu'il aurait voulu bâtir, les horizons qu'il lui manque. les formes naturelles de l'amoureux des sciences, amas d'épines, insectes, constellations. aux détails troublants, minuscules, réalistes – car on n'enlèvera jamais la minutie à un horloger. seattle. c'était sa bulle d'air, à 2700 miles d'ici. il l'avait fait exprès, teddy, lorsqu'il organisait sa fuite avec farrah. il voulait lui faire oublier le familier, lui offrir son nouveau départ à l'opposé du pays. aussi loin que les frontières et leurs papiers, pouvaient les emmener. l'embrasser sous la pluie sans qu'ils ne manquent de se faire démembrer par les éléments, la foudre, les tornades. vivre un noël enneigé. se perdre dans l'anonymat de la foule et vivre glacés, trempés, heureux. et il l'a vécu, tout ça. mais sans elle. c'est d'autres lèvres qu'il a embrassées, d'autres noms qu'il a chuchotés dans d'autres oreilles. elle n'était pas là, et elle a pourtant réussi à polluer chaque moment, à imprégner chaque souvenir. ça a été la question de ces quatre dernières années : what if? comment ça se passerait, si elle était à ses côtés ? où en seraient-ils ? paradoxalement, seattle, son échappatoire, sa fuite en solitaire, c'était le règne des possibilités, des incertitudes. des espoirs. rentrer à hazel springs a un côté plus définitif. car elle est là, présence presque palpable dans les rues, mais elle n'est pas à lui. et c'est peut-être ça, le remède pour cicatriser. closure, ils appellent ça. sa présence physique efface son fantôme. donnez-lui deux mois et il l'a oubliée. (ou, comme on dit dans catch me if you can, son film préféré : keep pushing that lie! keep pushing it! keep pushing it until you make it true!) le double. il y avait le teddy d'avant, top, perry, le chouchou. attentionné, amusant, adorablement insolent. le charmeur des grands-mères, qui savait y faire avec leurs petites filles et que tout le monde aimait. l'horloger des gens, des situations – l'épaule solide sur laquelle pleurer, qui allait tout régler, tout arranger, qui réparait tes rouages avant de te renvoyer sur ton chemin, tic-toquant gaiement. on ignore où il est passé, ce blaireau. dans quel ravin il a fini. parce que le teddy 2.0., depuis seattle, depuis farrah, c'est pas celui qui s'en est allé. c'est celui qu'il serait facilement devenu si les circonstances avaient été différentes. s'il n'y avait pas eu ses sœurs, ses parents, les attentes de son père, de la ville. c'est celui qu'il aurait été plus tôt s'il n'avait pas eu tant de comptes à rendre. le nouveau teddy, il te donne la chair de poule mais tu ne le présenteras pas à tes parents. les angles ont remplacé les courbes, le sourire enjôleur a foutu le camp. désormais, quand il dévoile les dents, c'est félin, c'est prédateur. c'est méprisant. la vie est trop courte pour se faire chier à plaire à tout le monde – il fallait bien qu'il finisse par s'en apercevoir. ou peut-être qu'il se protège. peut-être qu'il a essayé, d'être bon, d'être cohérent, de donner, et peut-être qu'il s'est pris un poing dans l'abdomen. peut-être. ses soeurs. puisqu'il ne croit en rien, il n'a pas le prétention de penser que ses actes ont des conséquences cosmiques. qu'il ira en enfer. s'il y a une seule entité devant laquelle il se sent pénitent, pour laquelle il éprouve des regrets, c'est ses sœurs. cette divinité plurielle qu'il a cru ne pas devoir protéger. car elles étaient si fortes, si indépendantes – des gamines, le monde à leurs pieds. et il avait besoin de se barrer, de se rencontrer lui, loin des habitudes, loin de la fournaise de son alabama natal. mais il a tout raté, ce con. elles avaient besoin de lui, et il n'était pas là. elles sont devenues adultes, des personnes à part entière, elles ont chacune survécu à leurs propres tragédies, et il n'était pas là. elles ont dû réconforter leur mère, lui dire que, non, teddy n'était pas parti loin d'eux, et il n'était pas là. elles ont perdu des proches, et il n'était pas là. elles ont fait face à l'accident de leur père, et il n'était pas là. mais il est rentré, dès qu'il l'a appris. aussi vite que ses jambes et les compagnies aériennes pouvaient le porter. il est là, désormais. il est là. mais il a peur d'avoir raté le coche, teddy, d'être trop tard. il a peur de se rendre compte que, maintenant qu'il est là, elles n'ont peut-être plus besoin de lui.

prénom/pseudo: grimm. scénario/inventé: pré-lien de farrah farpaite carter. fréquence de connexion: 5/7 environ. le mot de la fin:  cette large sélection de smileys, c'est noël. it's britney
Code:
<b>max irons</b> - teddy ober-perry


_________________
reason not to kiss her: she belongs in a museum, and you are merely here to gaze. look around you, all the signs scream 'do not touch'.




Dernière édition par Teddy Ober-Perry le Ven 2 Déc 2016 - 20:29, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t136-les-anges-dechus-les-gens-decus http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t155-suddenly-flames-everywhere
Lyla Monroe
broken queen
avatar

Messages : 93
Pseudo : spf.
Avatar : nicola peltz, balaclava.
Emménagement : 01/12/2016
Statut : glory and gore.
Job : mayor's right-hand gal (he doesn't know it yet).

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité: yep

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 0:49

bb max
bienvenue

_________________

c'est pas la bonne, mais putain qu'elle est bonne.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farrah Carter
#teddyismygod
avatar

Messages : 50
Pseudo : CHEEKYGHOST + léa
Avatar : alicia vikander → mermaid tears
Emménagement : 27/11/2016
Statut : coeur sombre, corps dansant, intentions volages
Job : manipulatrice des mots, garde-malade d'un géniteur alcoolique

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 0:53

si elle était aussi parfaite farrah, elle aurait pas besoin de te payer deux verres pour que t'acceptes de te faire passer la bague au doigt

t'es pas mal sinon

_________________

dark philosophy
six feet under she don't depend on anybody, know just what to do with her own body. counting all that money like a hobby, she don't give a fuck about nobody and she got her whole crew poppin'. and she bend it over like she got no back bone, got a couple niggas blinging up a trap phone. she don't need nobody waiting back home, she got it ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t26-tears-in-heaven-farrah http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t102-through-night-and-day-farrah
Toni Lauria
home is where the gitano is
avatar

Messages : 245
Pseudo : moonstruck, alexia.
Avatar : skriver, cheapthrills.
Emménagement : 25/11/2016
Âge : vingt-cinq ans.
Statut : désastre sentimental.
Job : belle princess.

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité: open.

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 0:54

it's britney
bienvenue parmi nous, avec max en plus
et quel choix de pré-lien

_________________

babe, let's put a smile on that face, it'll hide all your troubles away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t7-pocket-full-of-sunshine http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t71-lights-will-guide-you-home
Alisha Rojas
naïade sauvage
avatar

Messages : 91
Pseudo : meteorites.
Avatar : Ashley Moore, Pando (c)
Emménagement : 26/11/2016
Âge : 23ans
Statut : I'm free, i'm safe, when i realize i completely alone.
Job : héritière à temps plein

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité: Free

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 1:00

Bienvenue
En plus tu fais une heureuse alors t'es doublement parfait
Bon courage pour la fin de ta fiche, ta plume vend déjà du rêve dès le début

_________________
We bare our souls
Then she told me why a tiger is gold and black. It has two ways. The gold side leaps with its fierce heart. The black side stands still with cunning, hiding its gold between the trees, seeing and not being seen, waiting patiently for things to come.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t22-treat-you-better-alisha http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t68-smells-like-teen-spirit-alisha
Tiago Lauria
COLOR GITANO
avatar

Messages : 294
Pseudo : anarchy. céci
Avatar : bb barrueco, anaëlle
Emménagement : 25/11/2016
Statut : 404 error
Job : fils de

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité: open

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 1:41

super choix de scénario et puis d'avatar
bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche

_________________
it's hurt
i can't explain & i won't even try
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Teddy Ober-Perry
bad teddy bear
avatar

Messages : 51
Pseudo : grimm.
Avatar : irons, gentle heart.
Emménagement : 01/12/2016
Statut : "my love is a pair of scissors i kept begging you not to run with."
Job : watchmaker at the family workshop, full-time bro.

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité: ♟♟♟ / booked.

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 1:45

@lyla, t'es belle toi thnx !

@farrah, faut la faire travailler aussi, gray il a fini de faire le gigolo naméoh (sauf qu'en vrai il l'emmène à vegas en deux-deux. clignement d'oeil = oui, danse du haka complète et impeccable = non)

@toni, mais ce smiley c'est ma vie. merci joli coeur

@alisha, mais ashley, c'est pas possible ça, vous voulez m'assassiner ? pour ce compliment qui fait trop chaud au coeur, je veux un lien. c'est dit.

@tiago, de la testostérone ! je te renvoie l'amour

_________________
reason not to kiss her: she belongs in a museum, and you are merely here to gaze. look around you, all the signs scream 'do not touch'.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t136-les-anges-dechus-les-gens-decus http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t155-suddenly-flames-everywhere
Jimi Harper
raz la moquette
avatar

Messages : 156
Pseudo : .
Avatar : daniel b. (aeroplane)
Emménagement : 25/11/2016
Statut : sourd face aux cris du coeur
Job : facteur

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 6:01

oh ptn, tu dois supporter fafa toutes mes condoléances tu sais en tout cas il a l'air grave cool ce teddy bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t9-nowhere-else http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t49-too-many-staring-faces
Jordan Harper
smiling big bang
avatar

Messages : 75
Pseudo : Yellow Bird
Avatar : Bryden Jenkins (Stolen Paradise)
Emménagement : 30/11/2016
Âge : twenty-one
Statut : célibataire
Job : serveuse au Joe's

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 6:24

T'es canon, toi
Bienvenue parmi nous, monsieur

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t85-in-the-name-of-love http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t126-best-day-of-my-life#976
Malone Williams
pédale douce
avatar

Messages : 130
Pseudo : flowp.
Avatar : bb adin.
Emménagement : 30/11/2016
Statut : à côté de la plaque.
Job : serveur au country club.

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité: 3/3.

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 8:29

super choix de pré-lien, bienvenue !

_________________

gros bordel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t86-malone-alien http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t94-d-e-s-a-s-t-r-e
Faye Malone
aux encres de nos amours
avatar

Messages : 94
Pseudo : Red Witchy
Avatar : Hannah Snodown
Emménagement : 26/11/2016
Statut : En recherche (de quoi?)
Job : Tatoueuse officieuse / Graphiste officielle pour le journal local

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité: Yes (wo)man

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 8:34

Bonne gueule toi
Bienvenue parmi nous, bon courage pour la rédaction

_________________

Prototype personnel de Dieu, mutant à l’énergie dense jamais conçu pour la production en série. Il était le dernier d’une espèce : trop bizarre pour vivre mais trop rare pour mourir...

©️BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cara Myers
home is where the heart is.
avatar

Messages : 199
Pseudo : maimihina. (amandine)
Avatar : bb russo. (Morrigan)
Emménagement : 01/12/2016
Statut : libre comme l'air.
Job : vendeuse au magasin de fringues.

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 9:46

oh bb max
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eva Bartolotti
vendeuse de rêve en herbe
avatar

Messages : 227
Pseudo : cosmic
Avatar : ellie, @soha
Emménagement : 01/12/2016
Âge : vingt ans
Statut : pas touche
Job : joint entre les lèvres, elle glande.

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité: full.

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 9:52

max I love you
bienvenue

_________________
(smoke with her till the weed is gone,
 stayin' up until we see the sun)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t106-you-don-t-own-me-eva http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t115-blurryface-eva
Ren Myers
bâton de berger, brebis égarées
avatar

Messages : 119
Pseudo : flightless bird, manon.
Avatar : benjamin eidem (balaclava).
Emménagement : 25/11/2016
Âge : vingt-cinq.
Job : mécano.

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 12:19

la plume, max, le pré-lien, que de bons choix. bienvenue par ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Romy Caius
home is where the heart is.
avatar

Messages : 104
Pseudo : Mannie
Avatar : Jennifer Lawrence (Cranberry)
Emménagement : 30/11/2016
Statut : Célibataire
Job : Barmaid et promeneuse de chiens.

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité: 3/3

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 14:44

Bienvenue et bon courage pour ta fiche!

_________________
You don't always need a plan. Sometimes you just have to breathe, trust, let go and see what happens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mia Torres
home is where the heart is.
avatar

Messages : 23
Pseudo : meadow.
Avatar : Behati Prinsloo
Emménagement : 01/12/2016
Statut : Célibataire mais plus toute seule car elle est enceinte de trois mois.
Job : Institutrice en école maternelle

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 14:59

hey bienvenue toi
Bon courage pour ta fiche
Garde moi un lien au chaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delilah Shea
home is where the heart is.
avatar

Messages : 41
Pseudo : perfect illusion, laurine.
Avatar : maggie duran.
Emménagement : 01/12/2016
Statut : désastre intergalactique.
Job : fouteuse de merde. (baby-sitter, aussi)

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 15:38

max
bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t118-don-t-belong-to-no-city-don-t-belong-to-no-man
Teddy Ober-Perry
bad teddy bear
avatar

Messages : 51
Pseudo : grimm.
Avatar : irons, gentle heart.
Emménagement : 01/12/2016
Statut : "my love is a pair of scissors i kept begging you not to run with."
Job : watchmaker at the family workshop, full-time bro.

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité: ♟♟♟ / booked.

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 16:16

j'ai comme l'impression que max plaît

@jimi, faut ce qu'il faut merci, c'est adorable. mon bb bederov, quel choix t'as fait là

@ren, c'trop gentil ça ( )

@mia, avec plaisir



_________________
reason not to kiss her: she belongs in a museum, and you are merely here to gaze. look around you, all the signs scream 'do not touch'.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t136-les-anges-dechus-les-gens-decus http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t155-suddenly-flames-everywhere
Farrah Carter
#teddyismygod
avatar

Messages : 50
Pseudo : CHEEKYGHOST + léa
Avatar : alicia vikander → mermaid tears
Emménagement : 27/11/2016
Statut : coeur sombre, corps dansant, intentions volages
Job : manipulatrice des mots, garde-malade d'un géniteur alcoolique

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité:

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 16:30


je m'insurge là, bande de vilains, elle est adorable fafa

_________________

dark philosophy
six feet under she don't depend on anybody, know just what to do with her own body. counting all that money like a hobby, she don't give a fuck about nobody and she got her whole crew poppin'. and she bend it over like she got no back bone, got a couple niggas blinging up a trap phone. she don't need nobody waiting back home, she got it ~ byendlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t26-tears-in-heaven-farrah http://lemonadecowboyboots.forumactif.com/t102-through-night-and-day-farrah
Tiago Lauria
COLOR GITANO
avatar

Messages : 294
Pseudo : anarchy. céci
Avatar : bb barrueco, anaëlle
Emménagement : 25/11/2016
Statut : 404 error
Job : fils de

@ADDRESS BOOK
Relations:
Disponibilité: open

MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   Ven 2 Déc 2016 - 20:39

c'est tout bon pour fafa et pour moi aussi alors bienvenue officiellement éclate toi bien

_________________
it's hurt
i can't explain & i won't even try
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: les anges déchus, les gens déçus.   

Revenir en haut Aller en bas
 
les anges déchus, les gens déçus.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Kikoo!! Il est temps pour les anges déchus de montrer le bout de leurs ailes!!!
» [RECRUTEMENT: Ouvert] Anges Déchus
» Les Déchus : Cypher
» Coucou les gens !! et si on faisait les kikous le samedi ...
» Les gens que vous admirez et que vous n'admirez pas.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
lemonade and cowboy boots. :: WALK UNDER THE STARS :: making fresh lemonade :: good mix-
Sauter vers: